Parfois, je me remémore celle que j’étais avant. Avant, j’avais le temps de prendre le temps. Le temps d’organiser. Le temps de faire du sport. Le temps de sortir. Le temps de vivre. Maintenant, les études m’ont enfermée dans une spirale où le moindre écart entraîne des remords. Plus le temps de vivre. Devoir refuser de faire ce que l’on aime faire, refuser de voir ceux que l’on aimer voir. Des remords quand l’on s’autorise un petit...